Radiologie – Imagerie

Radiologie – Imagerie

Prise de rendez-vous

Accueil du service : de 8h00 – 19h00
Courrier : Service d’imagerie et de radiologie interventionnelle
9, Avenue Charles de Gaulle
92 104 Boulogne-Billancourt Cedex
Téléphone : 01 49 09 55 59 - 01 49 09 55 53
01 49 09 59 44 - 01 49 09 63 88
Fax : 01 49 09 45 52
E-mail : radiologie.rdv.apr@aphp.fr

Attention : N’oubliez pas de joindre à votre demande la copie de votre prescription médicale ainsi que vos coordonnées. Le service vous contactera pour fixer un rendez-vous. Les tarifs conventionnels, sans dépassement d’honoraire, seront appliqués.

Chef de pôle / Chef de Service
Pr. Robert CARLIER

Secrétariat
Tel : 01 49 09 55 49
Fax : 01 49 09 59 10
E-mail : robert.carlier@aphp.fr

Cadre Coordonnateur
Imagerie Médicale et Interventionnelle
GHUPIFO :
M. Thierry GRANGÉ
E-mail : thierry.grange@aphp.fr
Tél : 01 49 09 55 57

Cadres de santé :
Mme Marianne JACQUIN
E-mail : marianne.jacquin@aphp.fr
Tél : 01 49 09 45 96

M. Emmanuel LÉONIAN
E-mail : emmanuel.leonian@aphp.fr
Tél : 01 49 09 46 25
Fax : 01 49 09 55 47
Secrétariat : 01 49 09 55 58

NOS ÉQUIPEMENTS

La radiologie interventionnelle cardio-vasculaire

Deux salles de radiologie interventionnelle  GENERAL ELECTRIC Innova 3100 « capteur plan » sont dédiées à la radiologie interventionnelle cardio-vasculaire.
Des cardiologues interventionnels réalisent les examens cardiaques diagnostiques et/ou interventionnels.
Des radiologues effectuent tous les autres examens diagnostiques ou interventionnels.
On y accueille les patients sur rendez-vous et dans le cadre de l’urgence 24h/24. Les règles d’hygiène dans ces salles sont similaires à celles d’un bloc opératoire.

Liste des examens fréquemment réalisés :

– examens cardiologiques pratiqués en radiologie : coronarographie, dilatation, …
– examens interventionnels effectués en radiologie : artériographie des membres inférieurs, artériographie rénale, pulmonaire ou bronchique, embolisation artérielle, biopsie hépatique trans-jugulaire, pose d’endoprothèse œsophagienne…

La radiologie conventionnelle

Ce secteur comporte cinq salles d’imagerie conventionnelle numérisées :

2 salles télécommandées :

La salle R5 est dédiée aux examens d’ostéo-articulaire (arthrographies), de digestif (T.O.G.D., lavements aux hydrosolubles par stomie) et urinaire (cystographies rétrogrades chez l’enfant) et la salle R3 est une salle capteur-plan dynamique qui  permet de faire les bilans ostéo-articulaires et interventionnels (infiltrations, etc…).

3 salles non télécommandées :

Elles sont utilisées pour l’accueil des patients venus des urgences, la réalisation des radiographies pulmonaires, des panoramiques dentaires et des pangonogrammes (radiographie des membres inférieurs en totalité et en charge).

La radiologie conventionnelle, c’est aussi :

L’activité de radiographie au lit : elle consiste en la réalisation de radiographies essentiellement pulmonaires, au lit du patient. On utilisera alors l’un des deux appareils de radiologie mobile prévu pour cette activité, ainsi qu’une cassette capteur-plan WIFI avec tablette tactile.

L’activité aux blocs opératoires :

Au bloc d’orthopédie à l’aide d’un amplificateur de brillance et d’un appareil de radiologie mobile, le manipulateur est chargé de réaliser des radiographies en per ou post opératoire, afin de contrôler la bonne position du matériel chirurgical.

Au bloc de chirurgie viscéral et vasculaire, le manipulateur travaille avec un amplificateur de brillance lors d’artériographies per opératoire et/ou d’angioplastie.

Les manipulateurs réalisent également des ostéodensitométries DEXA (absorption bi-photonique à rayons X) en partenariat avec le service de nutrition.

L'ostéodensitométrie (DEXA scanner)

  • Bilan de minéralisation osseuse et de microarchitecture osseuse (ostéopénie/ ostéoporose/ DMO/ TBS score),
  • Bilan de composition tissulaire sur le corps entier (graisse/masse  musculaire/ calcium),
  • Examens pour suivre l’évolution et le retentissement des myopathies, des immobilisations et des handicaps moteurs.

Scanners I.R.M & Échographie

Le service de radiologie possède deux scanners : un SIEMENS DEFINITION AS+ 128 fonctionnant avec les radiologues de l’hôpital et un PHILIPS BRILLIANCE 64 qui fonctionne également dans le cadre d’un partenariat public-privé (avec des radiologues libéraux, plusieurs après-midi par semaine).

Ces scanners nous permettent d’effectuer des examens diagnostiques et interventionnels à l’aide d’une scopie. (Exemple d’examens interventionnels sous scanner : les radiofréquences, poses de drain, biopsies osseuses, ponctions, …)

 Les 2 I.R.M. General Electric ont une puissance de 1.5 Teslas et 3 Teslas. Les vacations d’I.R.M. sont partagées, dans le cadre d’un groupement de coopération sanitaire public-privé avec les radiologues libéraux de Boulogne-Billancourt.

Liste des examens d’I.R.M. pratiquées : I.R.M cérébrale, de l’hypophyse, cardiaque, du foie, du pelvis, du rachis, de la peau, des articulations (genou, poignet, cheville,…), bili-IRM, …

L’échographie : ce secteur se compose de trois salles avec trois échographes TOSHIBA, plus un échographe portatif pour les échographies au lit du patient. Dans ces salles, la prise en charge du patient et son installation sont assurées par un agent hospitalier ou un aide- soignant ou un manipulateur.

Les principales pathologies rencontrées dans le service de radiologie sont :

  •  Infarctus du myocarde
  •  Mélanome et cancer
  • Accident Vasculaire Cérébral, Hémorragie méningée
  • Maladie de Rendu Osler
  • Sténose artérielle
  • Chirurgie de l’obésité
  • Maladies de la petite enfance
  • Polytraumatisés

LISTE DE NOS EXPERTISES

Une des spécificités du service d’imagerie médicale et de radiologie interventionnelle est de faire bénéficier aux patients de notre territoire de santé d’un accès à nos équipements haut de gamme (2 scanners, 2 IRM), par le biais d’un groupement de coopération sanitaire avec les radiologues libéraux de Boulogne-Billancourt.

La permanence des soins et la disponibilité en nuit profonde des techniques chirurgicales et interventionnelles non chirurgicales, la couverture de la majorité des pathologies avec des secteurs de pointe reconnus, cardio-thoraciques, digestifs…

Aussi, l’imagerie se positionne dans la démarche diagnostique ; mais surtout elle s’impose parmi les disciplines contribuant à traiter les patients. Quelques exemples : traitement des cancers du foie par chimioembolisations, traitement des métastases thoraciques par destruction par radiofréquence sous scanner, traitement des hémoptysies par embolisation bronchosystémique, prise en charge de la pathologie athéromateuse, etc…